Déco : les restaurateurs aussi se mettent à l’heure des années 50

Publié le : 25 juin 20193 mins de lecture

Le temps passe et les idées évoluent, mais la mode revient systématiquement. Après avoir puisé dans les diverses ressources pour proposer des visions novatrices, les concepteurs de mode intérieure reviennent sur le millésimé. Les décors de restaurants se replongent ainsi dans le style bien connu et reconnu des années 50. Si l’idée plaît toujours autant, il requiert cependant certaines obligations qui peuvent parfois s’avérer bien compliquées. Mais que ne doit-on faire pour le plaisir de ses clients.

Le style des années 50, un concept intemporel

Née de l’après-guerre et perdurant jusqu’à aujourd’hui encore, la mode de la moitié du XXe siècle garde toujours autant sa valeur et son charme, et ne cesse d’inspirer les nouveaux acteurs créateurs d’intérieurs. L’agencement de restaurants se retrouve ainsi avec des meubles enveloppés et au style épuré, avec des tables et des chaises aux pieds fins, pour un rendu général léger et tout en ligne. Le design se prête toujours autant à une ambiance digne des rêves américains. Et force est de reconnaître que le concept n’a rien perdu de sa force, même après 70 ans. Le secret repose sur le fait qu’à cette époque, les idées se sont concentrées le plus sur la recherche de bien-être et des moyens matériels pour représenter cette libération psychologique après la fin de la guerre. Les résultats se sont donc matérialisés par les meubles et les décorations au style intemporel.

À découvrir également : Toilettes : le petit coin à ne surtout pas négliger !

Les avantages de l’adoption de ce style

Malgré le fait que le style dure depuis plus d’un demi-siècle, il reste dans l’air du temps. Sa conception à l’épreuve du temps lui permet de se marier aux différentes époques. Les décors de restaurants continuent aujourd’hui de profiter de cet avantage considérable. Par ailleurs, la pléthore de modèles faisant partie de ce vent stylistique permet de disposer de plusieurs thèmes selon les saisons et les idées à véhiculer pour l’exploitation du restaurant. Enfin, la mode des années 50 plaît en général au plus grand nombre, ce qui assure d’une certaine façon le succès du restaurant, au-delà de la qualité de ses plats.

Les inconvénients du concept

Même si le style des années 50 constitue une source d’inspirations infinie, il peut également se montrer sous un angle négatif. En effet, le rendu final peut faire ressortir un aspect totalement impersonnel et inadapté selon l’agencement des restaurants. Ainsi, toute tendance n’est pas bonne à suivre, au risque d’exprimer un manque de personnalité.

Plan du site