Visual merchandising, comment le repenser à l’heure du Covid ?

Publié le : 15 décembre 20216 mins de lecture

L’épidémie de Coronavirus a imposé de nouvelles façons de penser, mais surtout de nouvelles façons d’agir.

Cela concerne également le merchandising visuel , qui a connu une profonde transformation, à la fois pour s’adapter à la réglementation anti-Covid et pour répondre aux nouveaux besoins des consommateurs.

Les techniques de base resteront toujours valables, comme le neuromarketing qui bat avant tout sur l’aspect émotionnel pour convaincre le client d’acheter .

Cependant, il faut changer d’état d’esprit, repenser et optimiser l’espace disponible et avoir le courage de changer. Les opportunités naissent toujours des crises, il est donc conseillé de trouver de nouvelles façons d’exposer et de présenter les articles à vendre avec créativité et imagination.

Les changements sont de plus en plus rapides et donc, d’un point de vue darwinien, les magasins doivent apprendre à changer de peau et à s’adapter à la nouvelle situation en peu de temps.

Tôt ou tard, cela reviendra à la normale et les gens recommenceront à circuler librement dans les magasins, sans gants, masques, gel désinfectant ni distanciation sociale. Cependant, le retour à la normale sera progressif et surtout il prend du temps.

En attendant, il faut aménager les vitrines autrement, trouver le bon équilibre entre esthétisme, présentations captivantes et respect de la réglementation anti-Covid.

Les nouveaux scénarios à l’heure du Covid

Avant d’apprendre les techniques et stratégies d’habillage de vitrines , il est important de comprendre les nouveaux scénarios et comportements des clients. Ce n’est pas si difficile d’entrer dans leur esprit, après tout, nous sommes tous des consommateurs.

Premièrement, les clients ont peur de la foule, il est donc peu probable qu’ils entrent dans un magasin bondé de monde ou dans lequel il y a peu de place pour bouger. Limiter les entrées et sorties est donc la première étape pour rendre le point de vente accueillant, mais aussi pour protéger la santé des clients et des salariés.

Le client doit se sentir en sécurité. La désinfection continue des pièces et des fenêtres est donc la deuxième étape à franchir.

Tous les clients ne sont pas capables de « comprendre » la nouvelle structure d’une vitrine, il faut donc un peu de patience avant d’atteindre l’objectif. Stratégie et innovation sont les maîtres mots d’un merchandising visuel réussi.

À découvrir également : Le Retail Design : à quoi cela sert exactement ?

Merchandising visuel, comment afficher les produits

Il faut repenser les distances entre les équipements d’affichage , en choisissant des modèles capables d’optimiser l’espace. Par conséquent, l’espace pour l’affichage des produits est réduit. Cela peut sembler une mauvaise chose, mais vous devez faire de la nécessité une vertu.

En fait, ce serait une excellente idée de n’exposer que les produits les plus en vue, les plus attrayants d’un point de vue esthétique ou la dernière collection d’une marque importante.

De cette façon, l’œil de celui qui passe devant la vitrine tombe plus facilement sur ce produit et l’envie de découvrir les autres objets exposés naît en lui. A cet égard, il est également important de comprendre comment présenter des accessoires dans la boutique , généralement de petits objets capables d’embellir n’importe quel objet.

Nous vous recommandons : Etiquette Prix, pourquoi est elle si importante pour votre boutique ?

Comment optimiser l’espace

Ceux qui ont un grand magasin ont plus de marge de manœuvre, tandis que ceux qui ont un petit magasin doivent faire face à plus de problèmes. Dans ce cas aussi, il faut transformer une criticité en opportunité.

Avec moins d’espace disponible, il est possible de se concentrer davantage sur l’espace d’exposition, qui peut être aménagé avec plus de soin et d’attention.

Les clients sont ainsi plus facilement attirés et les opportunités de vente rapide se multiplient, offrant des choix sélectionnés et ciblés qui facilitent la décision d’achat.

Pour optimiser les espaces, il est conseillé d’installer des présentoirs dans les points de vente qui, en plus de transmettre et de communiquer des stratégies de marketing, doivent indiquer les règles à suivre et les interventions d’hygiène de désinfection effectuées dans les environnements. Les consommateurs se sentent rassurés et achètent sans crainte.

Même les vestiaires ont été repensés de manière moderne et surtout astucieuse. De nombreux magasins de vêtements se sont en effet équipés de vestiaires high-tech , dans lesquels il est possible de porter virtuellement des vêtements sans avoir besoin de les toucher.

Les miroirs intelligents sont également capables de suggérer la meilleure taille, suggérant dans certains cas, quelles sont les combinaisons les plus à la mode et adaptées à la personne.

L’importance de l’empathie

Les consommateurs se sentent « perdus » dans cette ère incertaine. D’une part il y a le désir de revenir à la normalité, d’autre part il y a la peur compréhensible d’entrer dans des lieux et des magasins où d’autres personnes sont passées.

Nous devons donc partir de loin, en lançant des campagnes marketing qui sympathisent avec les clients, créant un sentiment de sérénité et de tranquillité.

La vitrine est le premier contact avec le consommateur, elle doit donc devenir un outil pour créer une implication émotionnelle, touchant les bonnes cordes.

Le message doit indiquer clairement au client que tout est mis en œuvre pour revenir à la normale et que des travaux sont en cours pour créer les conditions de sécurité nécessaires.

Le consommateur, après avoir reçu le message, sera plus disposé à entrer dans le magasin, appréciant la volonté des commerçants, et surtout comprenant les énormes difficultés qu’ils traversent pour surmonter cette période de crise.

Plan du site